Cette action relève de la responsabilité du GEIE Destination Ardenne en tant que chef de file du projet. Le coordinateur est affecté à la mise en œuvre du projet dans son ensemble et il est chargé d'assurer des liens avec :

  • Le portefeuille de projet Ardenne Attractivity
  • Les projets en cours tels que Land of Memory
  • Les opérateurs méthodologiques que sont le GEIE Ardenne Eiffel et le Comité Régional du Tourisme de Lorraine au sein de la Région « Grand Est »

 

Les objectifs : 

  • Assurer l'organisation, la coordination, le suivi et la gestion de l'ensemble des actions mises en œuvre par le projet AGRETA
  • Veiller à ce que les objectifs de réalisations et de résultats du projet soient atteints
  • Rechercher les meilleures synergies entre les actions afin de démultiplier les effets et d'optimiser les résultats

 

Mode d'organisation :

Un comité de pilotage se réunit une à deux fois par trimestre. Celui-ci est animé par le coordinateur et réunit l'ensemble des opérateurs du projet. En complément de la coordination et de gestion de projet, ce comité a également la tâche de préparer les comités d'accompagnement transfrontaliers semestriels. 

Dans un premier temps seront créées les conditions nécessaires visant à rendre plus efficace l'organisation, la coordination, la gestion et la pérennisation du projet et plus particulièrement :

  1. Définition d'un organigramme précisant les rôles et fonctions de chacun des opérateurs.
  2. Mise en place d'une formation commune de tous les opérateurs à la gestion de projet, au marketing territorial, à la communication et aux outils de la marque Ardenne.
  3. Création et animation une fois par trimestre d'une cellule dédiée au suivi comptable et administratif du projet.
  4. Formation de tous les opérateurs à l'utilisation des outils communs  (un logiciel permettant la gestion de projets, une base de données touristiques transfrontalière et un observatoire transfrontalier). 

 

Dans un second temps, il s'agira également et ce sur toute la durée du projet de :

  1. Rechercher en permanence les meilleures pratiques développées sur d'autres territoires engagés dans une démarche d'attractivité territoriale en organisant entre autres un voyage d'étude.
  2. Rechercher des moyens de communication et d'échanges permettant de réduire l'impact du projet sur l'environnement (développement du covoiturage, organisation de réunions conjointes ou en ligne, réduction des impressions papier, etc.).

 

Tout cela dans un but de rendre l'Ardenne toujours plus transfrontalière, durable, créative, innovante, de qualité et concurrentielle pour attirer de nombreuses touristes sur ce terroire au cœur de la Grande Région.

 

 

 

 

logo  logo  logo  logo  
logo

f t g    logo  logo